Carnaval valaisan – L’invité du NF 27.02.14

Habitant le Chablais valaisan depuis ma naissance, le carnaval est un moment sacré auquel personne n’a le droit d’échapper. Les règnes de Pimponicaille, N’goulou N’goulou ou autres Jean-Luc 1er et la ferveur de leurs ouailles sont une étape incontournable dans le déroulement normal de l’année. Le carnaval est le moment privilégié pour se moquer des personnes en vue et en particulier de celles représentant une certaine autorité, un espace de liberté où on peut se permettre de dire tout haut ce qu’on pense tout bas (et même ce qu’on ne pense pas), où on se déguise pour ne pas être soi-même, où la cité peut vivre à l’envers et où l’impertinence domine.

Le carnaval qui s’ouvre cette semaine n’aura plus grand tabou à briser car nous marchons déjà sur la tête une bonne partie de l’année. A quoi bon se moquer d’institutions mises à mal sans le moindre état d’âme jour après jour ou railler des représentants de la société civile, de l’économie ou de la politique qui ne se respectent parfois plus eux-mêmes et par conséquent méritent moins la considération de la population. Pourquoi vouloir déstabiliser un canton qui le fait très bien tout seul. Si le plaisir de la transgression disparait, il restera celui, plus méchant, de la revanche. Pas sûr qu’il ait le même goût.

Certains rétorqueront que le Valais n’est pas seul dans cette situation et que l’évolution pousse à ces modifications socio-politiques. La différence, c’est que le Valais n’y est pas habitué. Tout n’était pas parfait jusqu’à aujourd’hui mais les problèmes étaient autres. Ceux qui affirment que le Valais vit une profonde mue ont raison. A nous de faire que celle-ci amène un canton encore plus beau pour nos enfants, que l’intérêt général l’emporte et que les querelles ancestrales encore portées par quelques sectaires extrémistes de tous horizons ne nous laissent pas dans un mardi gras permanent.

Au-delà de cela, carnaval est un moment privilégié de rencontres, d’échanges et de festivités. Un moment comme les Valaisans les aiment, simple et agréable. Un de ces moments où tous se retrouvent au-delà des clivages pour passer un bon moment.

Pour le reste, la mascarade a duré, la fin du carnaval nous ramènera peut-être à la raison…encore quelques jours à attendre.

Bon carnaval à tous !

Catégorie: Médias | Laisser un commentaire

Commentaires

  1. De: air max 90|15 septembre 2014 - 06:28

    suis mieux que Ma et Li va gérer un groupe de personnes Yu Ge: Pourquoi vanté Xiaotian Zhi: Anglais Hong Kong ongles d’insertion
    air max 90 http://www.gocheapservers.com