Ne nous mettons pas hors jeu !

D’importants changements vont intervenir à partir du 1er janvier 2012 dans le paysage hospitalier suisse. Les chambres fédérales ont décidé d’un nouveau mode de financement qui ouvre la voie à plus de concurrence entre tous les hôpitaux de Suisse.

Qu’est-ce que cela implique pour notre canton ? Que les hôpitaux valaisans, mais également leurs patients, ont besoin d’une législation cantonale pour faire face aux nombreux enjeux qui nous attendent : garantir des soins de qualité à des coûts supportables, assurer l’accessibilité de tous à ces soins, pallier la pénurie de personnel soignant qui s’annonce, rendre les hôpitaux valaisans attractifs et compétitifs et garantir un financement transparent.

La loi sur les établissements et institutions sanitaires telle qu’elle a été adoptée par une large majorité du Grand Conseil le 17 mars 2011 répond de manière très pertinente à ces défis et permet de maîtriser l’augmentation des coûts dans le secteur hospitalier.

Refuser cette loi reviendrait à se mettre soi-même hors jeu ! Ce n’est pas le moment de fragiliser nos hôpitaux par rapport à la concurrence des hôpitaux et des cliniques privées des autres cantons. Toute la population valaisanne en sortirait perdante.

C’est pourquoi j’invite toutes les citoyennes et citoyens de ce canton à voter OUI à la loi sur les établissements et institutions sanitaires.

Yannick Buttet
Vice-président du PDC Vr et candidat au Conseil national

Publié dans le nouvelliste le 19 octobre 2011, page libre opinion


Catégorie: Positions politiques | Laisser un commentaire