Rester le pays le plus sûr du monde

« Le meilleur moyen de fermer une porte, c’est de pouvoir la laisser ouverte. »

Cette maxime qui hier encore correspondait parfaitement à la Suisse tend chaque jour à s’estomper. En effet, si la Suisse reste encore le pays le plus sûr du monde, certains signes annonçent un changement sur le front sécuritaire, en particulier du côté de la petite délinquance et des incivilités. Bien sûr, on répliquera que le sentiment de sécurité et la sécurité elle-même sont deux choses différentes. C’est vrai, mais force est de constater que le comportement d’une minorité porte atteinte à chacun de ces éléments.

Il est donc temps de réagir et de montrer notre volonté claire de ne pas laisser la situation dégénérer. Il faut réagir efficacement en analysant la situation de manière objective, sans tomber dans les clichés faciles, puis développer des solutions qui pourront améliorer les choses. Concrètement, il s’agit d’une part de renforcer les forces de police aux endroits sensibles et, d’autre part, de faire en sorte que les voyous n’aient pas l’envie de recommencer leurs méfaits. La police doit être absolument renforcée dans les cantons afin d’assurer une répression efficace de la criminalité et de permettre un soutien intercantonal en cas de besoin. Elle doit aussi être renforcée dans les communes afin de remplir les tâches de proximité, principalement de prévention, et de maintenir ainsi un climat sûr et agréable.
Les peines doivent être plus sévères mais elles doivent surtout tomber plus rapidement pour jouer leur rôle « éducatif » et passer l’envie des malfrats de poursuivre leurs activités. Actuellement, les punitions sont souvent si légères qu’elles invitent presque à la récidive, quand elles n’arrivent pas si tard que des méfaits supplémentaires ont été commis dans l’intervalle…

Des forces de police en nombre suffisant avec des compétences adaptées, des peines dissuasives et une justice plus rapide sont les garants de la sécurité d’un pays. Il nous revient de décider maintenant dans ce sens afin de maintenir la Suisse à sa place de leader mondial de la sécurité, gage de prospérité et de réussite sociale et économique.


Catégorie: Des idées | Laisser un commentaire