Vive le casque à vélo : une liberté de moins !

A la veille de la saison estivale, propice aux petites fugues à vélo, je me permets ce cri du cœur.

La question ne se pose évidemment pas tant pour le casque à vélo, dont les Chambres fédérales ont décidé le port obligatoire pour les moins de 12 ans, que pour la tendance actuelle visant à limiter sans cesse la liberté individuelle pour des raisons plus ou moins avouables. L’Etat ne cesse d’imposer de plus en plus de limitations à ses citoyens et, cette tendance ne peut qu’avoir des conséquences néfastes. En effet, à force de nous dicter ce qui est bon pour nous, l’Etat fait disparaître petit à petit la responsabilité individuelle de chacun, le sentiment de devoir d’abord se prendre en charge soi-même avant de faire appel à l’indispensable solidarité et la volonté de servir la société !

La priorité numéro 1 doit rester l’épanouissement de l’être humain ! Celui-ci sous-entend forcément la liberté, la responsabilité et la solidarité. En assistant ses citoyens, l’Etat ne crée pas les conditions favorables à cet épanouissement, il les infantilise.
A contresens de la tendance actuelle, je souhaite que chaque nouvelle loi, chaque nouveau règlement génère plus de liberté et donne envie à chaque citoyenne et citoyen de diriger sa vie comme il l’entend, dans le respect des autres et de lui-même.

Je trouve d’ailleurs que le port du casque à vélo est une excellente chose. Je le porte et le fais porter à mes enfants parce que j’ai décidé de le faire. Dans quelques mois, je n’aurais plus le choix …


Catégorie: Des idées | Laisser un commentaire